Au nord-est de l'Italie, au cœur de la province de l'Emilie-Romagne, se niche la petite ville de Bologne… Célèbre pour son université, la plus vieille au monde, cette ville abrite des milliers d'étudiants venus du monde entier. Certains diront de Bologne qu'elle est moins belle que ses consœurs Rome, Florence, ou encore Milan… Pourtant, elle n'a rien à leur envier. La spécificité de Bologne, ce sont ses secrets bien gardés et disséminés un peu partout dans le centre historique… Partons à leur découverte !

Bologna_seen_from_Asinelli_tower

©Luca Volpi

1- Sous les pavés, l’eau

Le tout premier secret se situe sur la Via Piella. Vous y trouverez une petite fenêtre encastrée dans un mur. Passez-y votre tête, et découvrez ce que l'on appelle la petite Venise. Vous serez agréablement surpris par cette vue improbable !

3681898606_3ae0d42b63_o

©Flickr (RevolWeb)

2- Tags d’une autre époque

Le deuxième secret se trouve en plein sur la principale rue commerçante de Bologne : la Via dell'Indipendenza. Au bout de cette rue, côté Piazza Maggiore, attardez-vous sous les arcades... Vous pourrez y lire les inscriptions latines "panis vita, canabis protectio, vinum laetitia", ce qui signifie "le pain est la vie, le cannabis est la protection, le vin est la joie". L'origine de ces inscriptions viendrait du fait que le développement et la richesse de Bologne furent fortement liés à la culture du chanvre qui était alors utilisé pour en faire des textiles. Sous l’arcade dédiée au chanvre, il y a des dessins de feuilles de cannabis dont on dit même que l'une d'entre elles comporte 8 branches. Cherchez bien, mais il s'agit presque d'une mission impossible !
 

3- Une question de point de vue

Vous voici désormais sur la Piazza Maggiore et la fontaine de Neptune se dresse devant vous. Le troisième secret s'y trouve et réside en une illusion d'optique. Dirigez-vous vers la droite en direction de la Sala Borsa, tout en gardant votre regard sur la statue. Vous verrez apparaître son pénis en érection, constitué en réalité de son pouce. L'histoire raconte que l'architecte, frustré de s'être vu interdit de réaliser une œuvre érotique, décida de mettre sa touche personnelle dans ce trompe l'œil.
7578405296_a20f943944_o

©Joao Carlos Alves

 

4- Confessions intimes

Au beau milieu de cette même place se dresse le Palazzo del Podesta. Le quatrième secret, ce sont ses arcades qui transmettent les sons d'un angle à l'autre. A l'époque médiévale, cela permettait aux malades de la lèpre de pouvoir communiquer ou se confesser.
 

5- Fléchettes et dame de coeur

Le cinquième secret se situe sur la Strada Maggiore, et plus précisément sur le seul bâtiment qui dispose encore de larges poutres en bois : Corte Isolani. Ce secret est appelé "le tre frecce" (les trois flèches). Ouvrez l'œil et vous pourrez d'ailleurs apercevoir l'une de ces flèches, plantée dans une poutre ! Il existe plusieurs versions de l'histoire dont la plus courante est qu'au 14e siècle vivait là un seigneur de Bologne que 3 voleurs voulurent tuer. Mais, distraits par l'apparition d'une jeune femme nue à la fenêtre, ils ratèrent leur cible !
 

6- Attention au vase

Direction le point central de Bologne, à savoir les 2 tours. Au sommet de la plus haute de ces tours se trouverait un vase brisé. Celui-ci symboliserait la capacité politique de la ville dans la résolution des conflits. Mais en grimpant au sommet, pas de trace visible de ce vase ! Par contre, il y a bien une vue splendide sur les toits de la ville…
unnamed

©Davide D’Amico

 

7- Bologne la savante

Enfin, le dernier secret est au cœur de la cité universitaire. Il s'agit de l'inscription "Panum resis" sur une table au siège de l'université, indiquant ainsi que la connaissance est la source de toute prise de décision. Néanmoins, peu de personnes semblent l'avoir déjà vue de leurs propres yeux !
 
Cependant, s'accorder sur ces secrets et déterminer quels sont les "sept" n'a jamais été simple ! En effet, nous pourrions également mentionner les 7 églises en une basilique sur la Piazza Santo Stefano, la tête de diable parmi les têtes sculptées sur cette même place, ou encore les 666 arches menant au sanctuaire de San Lucca.

Ces curiosités, vérités ou légendes, se transmettent en général de bouche à oreille et rendent Bologne unique. Cette ville où il fait tellement bon vivre détient donc une multitude de secrets… N'hésitez pas à partir à leur recherche et surtout, demandez conseil à un "vero bolognese". Celui-ci sera fier de pouvoir vous conter les merveilles de sa ville !